Chirurgie de tumeurs et reconstruction du nez

Après ablation de cancers de la peau, après des traumatismes ou suite à des maladies systémiques il peut y avoir des défects de substance du nez. Ceux-ci peuvent intéresser la peau, le tissu sous-cutané, le squelette ou la muqueuse nasale.

La reconstruction doit être systématique, couche par couche. Ces pertes de substance doivent être reconstruits méticuleusement au niveau du nez. En effet, certaines de ces reconstructions peuvent avoir un impact sur la fonction nasale et/ou rendre la causer des cicatrisions rétractiles (fonction respiratoire, collapsus des valves nasales).

Nous prenons en compte à la fois l’esthétique et la fonction nasale.

Dans les suites, un des multiples outils pour minimiser l’aspect des cicatrices.

Fermeture des perforations nasales

Une perforation septale est un trou dans la cloison nasale. Celle-ci est le plus souvent d’origine iatrogène suite à une septoplastie mais il y a de multiples autres causes.

Certaines de ces perforations sont symptomatiques (croûtages itératives, saignements nasaux, obstruction nasale due à des turbulences).

Si les traitements symptomatiques topiques sont insuffisants, nous pouvons parfois être amené à fermer cette perforation septale chirurgicalement.

L’indication dépend de plusieurs facteurs, surtout de la taille et de l’origine.

En général cette intervention difficile se fait avec une voie d’abord de rhinoseptoplastie ouverte, avec des lambeaux endonasaux. Le succès de fermeture varie entre 70-90% et ceci sera discuté cas par cas.

Petite dermatochirurgie - Révision de cicatrices

Des cicatrices disgracieuses peuvent être réopérées avec une technique chirurgicale méticuleuse. Parfois ceci n’est pas nécessaire et nous pouvons améliorer la cicatrice avec un resurfaçage mécanique (dermabrasion) ou thermique (laser).

Beaucoup de nouvelles techniques de bio-modulation et bio-stimulation peuvent améliorer le profil de la cicatrice.

Petite Dermatochirurgie - Ablation de lésions cutanées

Nous sommes souvent amenés à enlever des lésions cutanées bénignes. La majorité peuvent être enlevées sans cicatrice.

Nous utilisons peu la cryo-ablation (ablation par le froid comme il se fait souvent) car celle-ci détruit souvent les mélanocytes (cellules de la pigmentation cutanée) et ceci laisse souvent une trace blanche. Beaucoup d’autres technologies sont plus sélectifs et ont moins de chances de laisser ces taches blanches cicatricielles après ablation.